+229 61 45 64 64 agence@godigitalbenin.net kindonou

Quelles sont les synergies entre le SEO et l’UX ?

Notre thématique du jour est tellement passionnante, que je me ferais le plaisir de mettre en avant le peu de connaissance que j’ai dans ce domaine en utilisant des termes pouvant être compris par tous et en étant le plus objectif que possible.
Nous avons déjà eu a apporté l’importance du SEO et ce que cela peut apporter pour vos sites web pour apparaître régulièrement dans les propositions naturelles des moteurs de recherches.
Aujourd’hui, nous allons nous orienter sur la synergie qu’il y a entre le SEO et l’UX appelée SXO.

Mais pourquoi mettre la lumière sur la synergie entre le seo et l’UX ? Tout simplement parce que d’ici mai 2021, le géant GOOGLE prendra en compte les critères UX au premier plan , pour le calcul de pertinence d’une page web pour son positionnement lors des recherches des internautes .
Bien évidemment, nous allons mettre la lumière sur ces critères ux, mais nous irons plus loin.

Images Curieux | Vecteurs, photos et PSD gratuits
curieux d’en savoir plus

Pour rentrer dans le vif du sujet, nous devons apporter la définition de l’UX. En réalité, c’est un mot qui évolue chaque jour, et ceci est fonction des domaines qu’il brasse. Certains  penseront qu’il touche uniquement le monde numérique, mais cela va au-delà.
Pour ma part, l’UX est tout simplement l’expérience qu’a une personne devant une interface digitale ou non. Autrement dit, cela peut être un écran, une interface vocale ou devant n’importe quel type d’objet connecté du moment où il y a des boutons sur ce dernier.
En ex : si vous vous retrouver dans votre voiture face à votre écran (le tableau de bord) on parlera de UX.
En gros l’UX est la science qui aura pour objectif : permettre une meilleure expérience pour un utilisateur de solution numérique ou pas, point de vu INTERFACE.

Les témoins lumineux du tableau de bord | Le blog du mono
tableau de bord d’une voiture


Une meilleure expérience utilisateur passera forcement donc par plusieurs étapes comme
– La joie
– Le plaisir
– La rapidité d’exécution
– La facilité
– La simplicité
– Etc…


Aujourd’hui les UX designer comme Samuel LAGO (ivoirien)ou Roland HOUNGBADJI (Béninois ) sont également sollicité pour la mise en place des parcours client et donc mettre en avant tout un processus du monde PHYSIQUE.
Revenons maintenant sur le SEO
Le SEO c’est la pratique qui consiste à faire rencontrer la demande d’un utilisateur guider par une intention de recherche, matérialisée par une question (ex : comment faire du jus d’ananas ?) et une solution par le truchement d’un contenu sur le site d’une marque.
Cette rencontre est possible par la visibilité de la marque placée en tête du moteur de recherche et se traduit par une visite sur le site de cette marque.
Cette première étape, on l’appelle la search expérience ; et c’est à ce niveau qu’il y a la passerelle entre le UX et le SEO, car la mission du seo ne s’arrête pas uniquement au trafic (la montée des courbes, etc..) mais la finalité du travail du seo est, et reste la réalisation des objectifs concret sur un site comme :

– Une demande de devis
– Le nombre de téléchargements d’un document
– Le nombre de transactions
– Le nombre d’achats
C’est ce qui va concrètement permettre de calculer un retour sur investissement pour les décideurs
Et la deuxième étape c’est ce qu’on appel le parcours utilisateur (UX).

La search expérience
Pour la search expérience, c’est déjà à la base un parcours du combattant
Dans la page de résultats de Google dans l’e-commerce, ce n’est plus le vieux guide bleu avec son bâton de magicien qui te propose de résoudre ton problème, mais aujourd’hui, ce sont plusieurs éléments qui rentrent en jeu comme :
– Les carrousels shopping
– Les Carrousel images
– Les Carrousel vidéo
– Les résultats locaux
– Les annonces payantes
– Un Knowledge Graph
– Les structured snippet
– Et bien évidemment des recherches associées

En suite Google vous redirige vers le site de la marque et bonjour la première partie de l’UX .
La première chose que nous (utilisateurs) prenons en compte c’est
– le temps de téléchargement de la page d’un site web
– Le vocabulaire (les mots poses beaucoup de problème aux utilisateurs quand ils ne décrivent pas ce qu’il faut de la plus simple des manières)
– Les formulaires : ils représentent un vrai problème en raison des objectifs marketings, puisque celui-ci nécessite une véritable interaction entre l’homme et la machine (l’utilisation du clavier), on a beau avoir un téléphone sans clavier, c’est difficile pour beaucoup d’utilisateurs de remplir un simple formulaire en faisant appel à leur clavier.

Les synergies SEO / UX
La première synergie est le rapport information – seo
On parlera donc du contenu web et le seo en lui-même. Il y a toujours un terrain de combat que mettent en avant beaucoup de personne, alors que les deux se joignent.
L’un des objectifs de l’ergonomie, c’est la clarté des contenus (être le plus clair et précis que possible) et cela va s’appliquer à la rédaction des contenus des sites web.

Si nous prenons par exemple les textes longs, il y a énormément de mise en forme pour facilité la lecture de l’utilisateur.
Alors pourquoi ces règles sont prise en compte dans le digital ?
Parce que nous ne lisons pas exactement de la même manière sur un écran que sur du papier.

Comment faire un commentaire de texte ? - OpenClassrooms
état de lecture sur papier et sur écran

un utilisateur quand il est sur un écran, il aura tendance a scanné cette page
En réalité il essai inconsciemment de repérer des éléments qui lui parlent avec lesquels il pourra se familiariser.
Ex : pour un article long d’un blog, un utilisateur va plus s’orienter sur les titres ou les mots en gras, car

 L’élément visuel est pris en compte et traduit les choses important dont il devrait avoir accès dans cet article.

En UX, le designer apporte des balises, des panneaux indicateurs, d’information technique en fonction des couleurs, les formes dont le but est d’émerger l’information le plus rapidement que possible.
En SEO ça sera la prise en charge des balises H1 pour les titres, pour notifier que c’est l’information la plus importante, et aussi fractionné les contenus textes pour que cela soit plus facile et digeste pour le cerveau.

L’accessibilité UX, quant à lui est l’un des critères fondamentaux de l’UX. Pour être simple l’accessibilité c’est la possibilité qu’une interface soit utilisable pas différent type de profil.
En réalité, cela demande à l’UX DESIGNER la prise en compte de différents types d’utilisateur en fonction de leur capacité spécifique
Ex : si en raison des différents types de profil établi y figure des aveugles, il faudra prendre en compte ces détails pour rendre visible ce site à ce type de profil grâce à des moyens spécifique.
Ce qui d’ailleurs n’est pas prise en compte aujourd’hui sur beaucoup de sites web , car il y a peu de qui prennent en compte l’handicape des utilisateurs .

Et donc c’est normal que GOOGLE décide d’en faire un élément clé pour la pertinence des résultats.

Point de vu E-commerce
Pour l’UX sur un site E-commercial, l’objectif est de donner le plus d’information possible à un utilisateur pour palier au manque d’information visuel, mais aussi de palier sur le web à ce qu’on ne dispose pas en magasin. En SEO , l’objectif sera d’enrichir la page produit d’une description en incluant des données structurée ( Les caractéristiques technique – les avis – les preuves en vidéos etc..) pour la faire émerger dans les résultats des moteurs de recherche

Point de vu service
Pour l’UX , l’objectif sera déjà d’expliquer les choses de la façon la plus simple que possible et donc pour la conception, on va devoir s’imaginer à la place d’un vendeur , d’un commercial ou d’un conseiller qui sera représenté virtuellement et surtout pour rassurer le visiteur . Les textes et tous les autres médias qui iront avec les audios – vidéo –les animations – les photos. Ceci sera plus orienté dans les domaines comme l’assurance, l’immobilier, les services public etc.. Ou l’internaute a besoin d’avoir les informations claires et très précises.
Cela est matérialisé par les éléments que prennent en compte GOOGLE par le concept
E-A-T qui signifie « Expertise, Authoritativeness, Trustworthiness » (Expertise, autorité, crédibilité).
L’expertise est définie par le contenu que vous proposer
L’autorité par les références que vous avez (ceux qui parlent de vous)
Et la crédibilité ou fiabilité pour tous les éléments de réassurance qui permettent à Google de mesurer la confiance qu’il doit accorder à une marque, ou un site web. C’est la recherche de la meilleure expérience possible pour les utilisateurs derrière ce concept, car Google souhaite positionner d’avantage les sites web, ou les utilisateurs peuvent pleinement faire confiance.

Pour mai 2021 les éléments que nous devrions prendre en compte pour un bon positionnement est bien évidemment La rapidité d’affichage des pages web (c’est d’ailleurs l’un des critères primordiaux de l’UX) car une page qui met plus de 3s à se charger fait fuir l’utilisateur. C’est plus de 50% de perte de trafic au-delà de 3s de téléchargement d’une page web sur Google.

Mais pourquoi cela : le problème est en réalité orienté vers notre cerveau ; si on le compare à l’IA (intelligence Artificiel) ou à un ordinateur, il est considéré comme lent, mais en réalité NON. Quand on arrive sur une page web, on perçoit les choses sur cette page sans même les avoir vues. En réalité on est même capable de voir sur une page, toutes les informations et d’en faire le trie automatiquement en seulement quelques centièmes de seconde et donc est extrêmement rapide. Tout ceci est justifié par notre IMPATIENCE .

Y’a-t-il des possibilités pour remédier à la lenteur d’une page web ? La réponse est oui ,cela se fera en 7 grosses étapes définies comme suit :
Ø Débloquer un budget pour l’hébergement web (le bon choix de l’hébergeur)
Ø Autoriser la compression GZIP
Ø Autoriser la mise en cache des ressources
Ø Minifier CSS et JavaScript
Ø Prioriser le contenu en haut de page web
Ø Optimiser les fichiers média
Ø Utiliser un CDN

Il faudra donc comprendre qu’il faut afficher quelque chose à l’utilisateur à l’écran le plus rapidement possible. ça sera un bouton, un lien, un texte

A la rencontre du dinosaure de Chrome, « le jeu le plus joué sur Internet »
jeu chrome dino


Ex : L’extension de jeu de chrome DINO qui vous oblige à rester sur celui-ci le temps que la connexion ne soit disponible. Vous ne vous rendez pas compte, mais l’objectif de chrome était de vous maintenir le plus longtemps que possible sur son navigateur, mais aussi sur le besoin qui vous a poussé à prendre par lui. Ce phénomène correspond au Core Web Vitals , en réalité pour offrir une bonne expérience utilisateur, les pages doivent avoir un FID (First Input Delay) inférieur à 100 millisecondes c’est-à-dire entre le passage d’une page 1 à une page 2 le temps max pris en compte par Google pour un bon référencement est de 2 seconde .

Est-il possible de mesurer l’expérience utilisateur ?
88% des utilisateurs ayant eu une mauvaise expérience utilisateur sur un site ne reviendront pas? 68% des internautes déclarent même quitter directement un site s’ils trouvent l’expérience utilisateur mauvaise – sans même s’intéresser au contenu , et comme inconvénient la chute de votre score SEO .
Il est donc très important de savoir ce que ressentent vos visiteurs face à votre produit ( ici on s’oriente plus aux interfaces web ou mobile )

LAGO samuel , UX – UI designer nous donne son avis .

Samuel Lago ✪ on Behance


Normalement avant le lancement du produit , on organise un meet pour faire tester le produit par des utilisateurs , suite à cela on se fixe à nouveau sur ce qui fonctionne ou pas . Mais dans tous les cas il faut noter que l’expérience qu’à un utilisateur face à nos produits se fait chaque jour ou continuellement à travers des avis , des commentaires , des survey etc…

samuel lago


Donc techniquement OUI, c’est possible de mesurer l’expérience utilisateur.
Afin d’analyser le comportement de vos utilisateurs et d’améliorer leur expérience de l’interface, nous distinguons deux types de tests: les tests quantitatifs et les tests qualitatifs, qui se reposent sur 3 critères de mesure : Utilisabilité – Engagement – Conversion

L’utilisabilité se distingue par

• Facilité d’utilisation perçue
• Taux de réussite
• Temps consacré à une tâche
• Reconnaissance de repères visuels (icônes)
• Moments d’incompréhension ou d’hésitation
• Compréhension de l’architecture de l’interface

L’engagement

• Première impression
• Ressenti, satisfaction
• Temps de concentration
• Temps passé total
• Nombre d’interactions
• Rubriques et fonctionnalités explorées
• Nombre de partages sur les réseaux sociaux

La conversion
• Taux de conversion
• Taux de confiance
• Attribution à la marque
• Probabilité de recommandation
• Probabilité d’action